Dimanche 13 novembre 7 13 /11 /Nov 11:01

Sept merveilles du monde

 

La liste des Sept Merveilles, dont la genèse est méconnue, cite quelques unes des œuvres architecturales et artistiques les plus extraordinaires du monde antique. Elles correspondent toutes à des réalisations qui excèdent largement les proportions communes. Ces œuvres montrent qu'avec des moyens, pour nous rudimentaires, architectes et bâtisseurs de l'époque étaient capables, à force de labeur et d’ingéniosité, d’ouvrages prodigieux (en grec : « thaumasia »). La popularité des monuments a suivi l’influence politique et économique des cités, et la construction d’un élément architectural imposant venait consacrer cette prédominance : Memphis, Éphèse, Halicarnasse, Rhodes, Babylone, Olympie et Alexandrie. De sorte que si le monument était l’emblème de la cité, leurs destins à tout deux, on l’a constaté, étaient inévitablement liés.

 

La liste canonique : Ces œuvres se situent autour du bassin méditerranéen :

la pyramide de Khéops de Memphis (Gizeh ou Gizâ), en Égypte
les jardins suspendus de Babylone, en Mésopotamie (Irak actuel)
la statue chryséléphantine de Zeus en majesté dans son temple d’Olympie, en Élide (Grèce actuelle)
le temple d'Artémis à Éphèse, appelé aussi l’Artémision, en Ionie, Asie Mineure (Turquie actuelle)
le tombeau de Mausole, dit le Mausolée, à Halicarnasse, en Carie, Asie Mineure (Turquie actuelle)
la statue de bronze d’Hélios, dite le Colosse de Rhodes en Grèce
la tour-fanal de Pharos, dite le Phare d'Alexandrie en Égypte

Leurs dates de construction, approximatives pour la plupart, s'étendent sur plusieurs siècles, entre environ 2650 av. J.-C. pour la pyramide égyptienne et le début du IIIe siècle av. J.‑C. pour le phare d’Alexandrie, considéré comme le plus récent. De nos jours, la merveille de Memphis reste visible quand toutes les autres ont disparu, après avoir souffert des incendies, des intempéries, des séismes, et aussi de la main de l’homme. L'existence de toutes ces merveilles a été plus ou moins prouvée par des témoins archéologiques, excepté pour les « Jardins suspendus » de Babylone dont il ne reste aucune trace probante et dont la réalité historique est toujours en question.

 

Tableau des sept Merveilles:

Merveilles[31].

 Une ville mythologique[modifier]

Babylone, ville mythique

 

Un flou artistique[modifier]

un flou artistique : les Jardins de Babylone

La réaction romaine[modifier]

Jupiter Pluvius de Pratolino, statue colossale (vue d'artiste)

 

En images:

Photo de la pyramide de Khéops

Merveilles Date approximative de construction Lieu Destination Maître d’ouvrage Maître d’œuvre Disparition Figuration
Pyramide de Khéops -2650 (+ 25 ans de travaux) Memphis (Gizeh) Tombeau du Pharaon Khéops Hémiounou Encore debout, mais parement disparu; exploitation partielle en carrière avant le XXe siècle Pyramides de Gizeh (Barclay).jpg
Jardins suspendus de Babylone VIe siècle av. J.‑C. Babylone (Irak) Jardin d’agrément pour une princesse Sémiramis ou Nabuchodonosor II Disparus à partir du IIIe siècle av. J.‑C., avec le déclin puis l’abandon de la cité Jardins suspendus de Babylone (Barclay).jpg
Statue chryséléphantine de Zeus -437 (+ 5 ans de travaux) Olympie (Élide) Pour siéger au nouveau temple La cité des Éliens Phidias Détruite lors d’un incendie en 475, à Constantinople où elle avait été transportée Zeus d'Olympie (Barclay).jpg
Mausolée d'Halicarnasse -355 (+ 6 ans de travaux) Halicarnasse (Carie) Tombeau du couple royal Mausole & Artémise II Pythéos de Priène Détériorations à partir du IVe siècle (guerres d'invasion et intempéries). Au XIe siècle, état d'enlisement (séisme ?). Puis exploitation en carrière pour des défenses militaires à partir du XIVe siècle. Tombeau de Mausole (Barclay).jpg
Temple d'Artémis -340 (+ 1 siècle de travaux) Éphèse (Lydie) Remplacement d’un temple détruit (dédié à Artémis) La cité d'Éphèse Sur les plans du précédent (Chersiphron) Pillage et incendie au IIIe siècle par les Scythes. Partiellement relevé. Puis, abandon du culte et exploitation en carrière vers la fin du IVe siècle Le temple d'Artémis (Diane) à Éphèse
Colosse de Rhodes -303 (+ 12 ans de travaux) Rhodes (Grèce) En souvenir du siège de la ville levé par Démétrios Ier Poliorcète (-304) La ville de Rhodes Charès de Lindos Tremblement de terre de -224 (cassé au niveau des genoux) ; puis enlèvement des débris en 653 Colosse de Rhodes (Barclay).jpg
Phare d'Alexandrie -290 (+ 10 ans de travaux) Île de Pharos Alexandrie (Égypte) Aide à la navigation Ptolémée Ier Sostrate de Cnide Troisième étage plusieurs fois restauré à la suite de séismes. Dégradation progressive et ruine au XIVe siècle ; enfin exploitation en carrière pour des défenses militaires à partir de 1477 Phare d'Alexandrie (Barclay).jpg

Représentation fantaisiste de la statue de Zeus, gravure par Philippe Galle en 1572, depuis un croquis de Maarten van Heemskerck

Colosse de Rhodes tel que représenté dans The Book of Knowledge (1911)

Le phare d'Alexandrie, reconstitution tridimensionnelle basée sur une étude de 2006.

Par u1720112012 - Publié dans : Divers
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Catégories

Présentation

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés